SoutienQuebecoisJEmbarque728x90-banPolymere

Colloque Bois-Polymères 2022 : un succès qui dépasse les attentes

Saint-Sauveur, le 16 novembre 2022 – Plus de soixante personnes ont pris part au Colloque Bois-Polymères, qui se tenait le 9 novembre dernier au Château Royal à Laval sous le thème « Marché d’avenir, produits d’avenir : Saurez-vous saisir l’opportunité? ». Une participation qui dépasse les attentes des organisateurs, Signature Bois Laurentides et Alliance Polymères Québec, qui prouvent que l’intérêt pour la combinaison de ces deux matériaux est plus que prometteur.

Les participants, des entrepreneurs et des chercheurs des secteurs du bois tout autant que des polymères tels que les plastiques, les matériaux composites, la chimie verte, les élastomères et l’électronique, pour ne nommer que ceux-là ont eu l’occasion d’en apprendre davantage sur les technologies alliant des propriétés du bois aux polymères, de cerner le potentiel de développement économique et industriel de cette union, de connaître ses marchés émergents ainsi que ses défis. Par la suite, des tables rondes et un cocktail de réseautage ont mené à l’émergence d’opportunités de collaboration prometteuses.

Des opportunités intersectorielles

Justine Ethier, directrice générale de Signature Bois Laurentides, voit une belle opportunité de développer des partenariats entre des industries qui, il y a encore quelques années, n’entretenaient peu ou pas de liens.

« Nous avons l’habitude de travailler avec les entrepreneurs de notre secteur sans nécessairement penser aux opportunités intersectorielles. C’est dans l’objectif d’ouvrir nos œillères et de développer des partenariats entre nos entreprises des secteurs bois et polymères que le colloque a été organisé.», précise-t-elle. «À la lumière des échanges, nous sommes convaincus qu’il y aura des retombées probantes de ce colloque par de futures alliances intersectorielles entre nos membres. D’ailleurs, de nombreux exemples concrets d’applications ont été présentés à l’audience. M. Armand Langlois de l’entreprise Énerlab a présenté un polyuréthane à partir de lignine pour des produits d’isolation. Alors que le consortium BioProFor représenté par M. Marc-André Hinse a partagé leur projet d’usine pilote d’extraction de molécules chimiques vertes issues de coproduits forestiers qui remplaceront le pétrole dans plusieurs produits industriels.»

Un marché d’avenir pour des produits d’avenir

Le marché des produits polymères issus de coproduit forestier est en forte croissance. Actuellement, le taux de croissance annuel des produits à base de bois-polymères est de 11 %. Le directeur général d’Alliance Polymères Québec, Simon Chrétien, est très enthousiaste face à cette technologie

« Déjà, plusieurs produits bénéficient de cette union, qui vont plus loin que le patio en bois composite. On note actuellement une émergence de produits à fort potentiel technologique, notamment dans les secteurs de la construction, mais également dans les secteurs de l’électronique, de l’automobile, de l’emballage intelligent et de la chimie verte ».

Les conférenciers présents à l’événement sont unanimes dans leurs présentations à l’effet que malgré les défis relatifs à l’utilisation des technologies à base de bois-polymères, dont la gestion de la fin de vie des produits et la certification des matériaux pour la construction notamment, les avantages demeurent prépondérants.
 
D’ailleurs, l’utilisation de coproduits du bois combiné avec les polymères offre une multitude d’avantages dont une réduction du poids, des coûts de fabrication ainsi qu’une meilleure stabilité dimensionnelle des pièces et un approvisionnement local en matières premières durables à valeur ajoutée.

« Certes, il y a des défis, mais c’est une technologie en très forte croissance qui présente des opportunités de marchés considérables que ce soit dans le secteur de la construction, des transports, de l’électronique ou encore de la chimie verte notamment », de renchérir Simon Chrétien.

Ce colloque était soutenu financièrement par plusieurs partenaires, dont KPMG.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page