SoutienQuebecoisJEmbarque728x90-banPolymere

La création d’un moule : un défi de collaboration

Entrevue avec Denis Jacques, président-directeur général, copropriétaire de D.J. TECH

Par Yves Therrien collaboration spéciale

Entre le moment où le manufacturier dessine son moule pour la pièce qu’il veut créer et la livraison du moule lui-même, il y a des écarts entre le dessin et le moule final. Il faut une grande collaboration entre le client, le mouleur des pièces et le mouliste, qui fabriquera le moule, pour obtenir les bons résultats.

Avant de faire la conception d’un moule à partir du dessin de pièce, il faut s’assurer que la pièce est « moulable », souligne Denis Jacques, président-directeur général de l’entreprise d’usinage D.J. Tech, son associé Pascal Lessard abonde dans le même sens. La conception du produit et des différentes pièces à mouler est intimement liée à la fabrication du moule. « Le problème le plus fréquent, explique-t-il, c’est que le dessin de la pièce n’est pas toujours adapté au procédé de fabrication. »

« Dans la chaîne d’approvisionnement traditionnelle, notre client c’est le mouleur. C’est lui qui a besoin du moule pour fabriquer la pièce pour son client. Mais si le dessin de la pièce n’est pas adapté, nous posons des questions au mouleur, qui lui fait des demandes à son client ou à la firme de conception. Ce n’est pas toujours efficace. Pour que tout fonctionne bien du début à la fin du projet, il faut que les trois parties travaillent ensemble pour adapter le dessin de la pièce de sorte que le travail soit réalisable avec le moule. »

Source: DJ Tech inc.
Source: DJ Tech inc.

Impliqué dès la conception

À son avis, la communication est essentielle entre le mouliste, le mouleur et le client qui fait fabriquer la pièce et parfois la firme d’ingénierie qui conçoit la pièce. Souvent, le client demande des prix pour le moule avant même que la conception du dessin soit complétée.

« On est rarement impliqué au début du processus alors que ça devrait toujours être le cas. Étant impliqués au départ, nous pourrions aider à diminuer les coûts de l’outillage. Il y a plusieurs aspects techniques qu’il faut analyser pour rendre une pièce fonctionnelle pour un moule et le rendre plus durable. Les rayons d’usinages, les angles de démoulage par rapport aux finis de surfaces ainsi que la position du point d’alimentation sont de bons exemples. Un des principaux points à considérer, c’est le nombre de composantes mobiles pour créer la pièce finale. Plus il y a de composantes, plus il faut de l’entretien. Dans le cas contraire, plus le moule est simple, moins il sera dispendieux et facile à entretenir ».

Les effets négatifs

La délocalisation de l’approvisionnement a eu des effets négatifs sur les moulistes au Québec. Ils sont moins nombreux qu’avant. Pour Denis Jacques, il est faux de croire que faire fabriquer un moule à l’étranger coûte moins cher qu’au Québec. Il faut vérifier l’ensemble des coûts au Québec comparativement à ceux à l’étranger.

« Si nous sommes engagés dans le processus dès le début, on pourra poser des questions et ajuster la fabrication du moule selon les besoins. En commandant à l’étranger, l’entreprise recevra ce qu’elle a commandé, mais ça ne veut pas dire que tout fonctionnera à la perfection.»

« C’est rare qu’un moule fonctionne parfaitement du premier coup. Il y aura souvent des ajustements à faire, même avec ceux qui sont conçus ici, confirme M. Jacques. Toutefois, avec un mouliste québécois, le client aura l’assistance technique pour les ajustements et les modifications futures. »

Une histoire de collaboration

La conception d’un moule est donc une histoire de collaboration entre le mouliste, le mouleur et le client dès le début d’un projet. Il est plus facile d’adapter une pièce à ce qu’un moule peut faire que d’essayer de faire le contraire. D.J. Tech a fait partie de plusieurs de ces belles histoires depuis maintenant 20 ans. Alors, il suffit de continuer à travailler main dans la main avec nos moulistes québécois pour réaliser des projets qui répondront aux attentes des clients et des consommateurs, tout en étant compétitifs par rapport aux marchés étrangers.

Pour connaître en détail les produits, les services et les réalisations de l’entreprise d’usinage D.J. Tech, située à Thetford Mines, visitez le site Web : www.usinagedjtech.com

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page