Logo Alliance Polymères Québec
1 800 1

L’assemblage des pièces directement dans le moule à injection : une technologie payante!

Par Yves Therrien

Fondée en 1995, l’entreprise Exacad, basée à Boisbriand, s’illustre d’une manière innovante avec la fabrication de moules à injection de plastique multimatières, incluant l’assemblage directement dans le moule.

François Tremblay, président fondateur, donne l’exemple d’un moule qui fabrique deux pièces à la fois, tout en les assemblant durant le processus de démoulage. 

« C’est un processus peu connu que l’on propose à nos clients lorsque le procédé est applicable, ajoute-t-il. Souvent, les firmes d’automatisation proposent des systèmes à l’extérieur de la machine à mouler. C’est une opération secondaire. En tant que moulistes, nous intégrons l’automatisation d’assemblage directement dans le moule. » 

Plus il y a de machines et d’opérations en dehors du moule, plus les coûts d’achat des appareils et les opérations augmentent le prix du produit moulé.

L’utilisation de l’assemblage dans le moule ne s’applique cependant pas à toutes les productions. Mais lorsqu’il est possible d’intégrer plus d’opérations dans une même machine, c’est imbattable comme processus.

« Il faut évaluer les projets et si nous pouvons le faire, aucune autre solution ne pourra s’approcher des mêmes performances », soutient-il.

Un premier moule automatisé

Le premier moule avec l’automatisation intégrée a été fabriqué chez Exacad en 1999, lequel incluait le déroulage, l’insertion, le surmoulage et la découpe de tissu à chacune des moulées.

Dès ses débuts en 1995, de façon avant-gardiste, tous les moules étaient dessinés en 3D avec un ordinateur Silicon Graphic. Déjà, l’entreprise innovait, et l’innovation dans la fabrication avancée se continue aujourd’hui.

Selon lui, l’automatisation est pratiquement obligatoire pour fabriquer les produits en Amérique du Nord, surtout dans les secteurs où il y a pénurie d’employés et où le coût de la main-d’œuvre est élevé. Dans les pays émergents où la main-d’œuvre coûte moins cher, le retour sur l’investissement en automatisation se fait sur une plus longue période, continue M. Tremblay. 

« Notre ambition est de soutenir les mouleurs en Amérique en éliminant les tâches ennuyeuses qui peuvent être automatisées. Bien que les demandes d’automatisation directement dans le moule soient rares, nous explorons constamment de nouvelles opportunités pour intégrer cet assemblage au sein même du moule, précise-t-il. En étudiant des requêtes nécessitant plusieurs moules, nous parvenons souvent à proposer cette solution d’avant-garde. »

2 800
Moule 32+32 cavités, cinq secondes temps de cycle

Les deux groupes de 32 pièces, piston et tube, sont moulés et assemblés en cinq secondes, décrit-il.

Bénéfices 

Un exemple éloquent : il y a 15 ans, Exacad a remplacé huit presses à injection par une seule presse tri matières. Le moulage a pu être réalisé au Rhode Island à un coût moindre que le scénario initial moulé à Taïwan. Pour l’acheteur, le coût d’acquisition était plus élevé que la proposition taïwanaise. Toutefois, le retour sur l’investissement était beaucoup plus favorable pour le client que d’utiliser huit presses à l’étranger, rendant la chaîne de production plus fluide et efficace.

Il cite un autre exemple d’un client qui demandait un moule de base et un moule de couvercle requérant un travail secondaire pour souder les deux pièces. Exacad a fabriqué un seul moule avec assemblage dans le moule, permettant ainsi d’effectuer les trois opérations à même le moule sur une seule presse à injection.

« Pour nous, il s’agit de trouver la meilleure solution visant à réduire la main-d’œuvre de production. L’assemblage dans le moule est rentable dans les grandes productions, ce qui n’est pas le cas pour les petites productions », explique-t-il. 

3 800
Piston et tube assemblés par le moule 32+32

L’industrie du futur sera portée par des entreprises visionnaires capables de proposer des solutions ingénieuses à des défis de plus en plus complexes, un avenir où la performance, l’efficacité énergétique et la réduction des coûts seront au cœur des préoccupations : « équipements pour produire, humains pour créer! ».

Développer sa présence dans l’industrie

Pour Exacad, le défi est de faire connaître leurs compétences : la fabrication et la conception avancée de moules à injection plastique multimatières, ainsi que l’assemblage dans le moule sont encore méconnus. C’est l’entreprise qui propose les innovations et non les clients qui le demandent parce qu’ils ne connaissent pas les possibilités de l’assemblage dans le moule, affirme-t-il.

4 800
De gauche à droite  François Tremblay, président fondateur Bruno Leduc, directeur de production et bureau des méthodes François Pelletier, vice-président Ingénierie et innovation

« Nous vendons nos produits dans le nord-est des États-Unis, en Ontario et au Québec. Nous voulons être proches de nos clients parce que la fabrication avancée demande que nous soyons en relation directe avec eux. Bien que le coût unique du moule puisse s’avérer plus élevé, nos solutions abaissent davantage les coûts récurrents de production. S’il n’y a qu’une seule machine qui fait tout le travail, cela demande moins de maintenance et moins de main-d’œuvre. Notre technologie ne convient peut-être pas à tous les types de productions; néanmoins, lorsque cela s’applique, l’assemblage dans le moule est imbattable », conclut M. Tremblay.

Site Web : https://exacad.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


La période de vérification reCAPTCHA a expiré. Veuillez recharger la page.

Retour en haut